My PlayHome

  • Type d’appli

    Jeu d’imitation

  • Age idéal

    A partir de 3 ans

  • Année de parution ou de finalisation

    2012

  • Educatif

    ★★☆☆☆

  • Amusement

    ★★★★★

  • Graphisme, son et animation

    ★★★☆☆

  • Sécurité

    ★★★★★

  • Ergonomie

    ★★★★☆

  • Originalité

    ★★★★☆

Une maison de poupées numérique

  • Auteur·e de l’article

    Laure Deschamps

  • Date de publication de l’article

    09/05/2012 – Dernière mise à jour 14/04/2020

Cette maison de poupées digitale, ou plutôt ces maisons car il y en a deux, permettent aux enfants de jouer librement avec la fratrie ou famille de leur choix. Dans chaque pièce de My PlayHome, on peut interagir avec les objets et les personnages, préparer le repas, dormir ou encore s’amuser dans la chambre ou dans le jardin.

Expérimentations numériques

« Je vais sortir le chien ! Tu viens m’aider ? Ah attends, attends, j’enlève la poêle du feu ! » Oui, vous aurez droit à ce genre de dialogue étonnant de la part de vos enfants si vous optez pour Ma maison de poupées, My PlayHome.
Cette application fonctionne comme un jeu d’imitation et d’expérimentation.

Dix-sept écrans différents reproduisent les pièces et extérieurs de deux maisons voisines que l’on rejoint par la rue : salons, cuisines, chambres, des enfants, des parents ou du bébé, salles de bain, dressing, salles de bain et jardins.
Ces maisons miniatures sont habitées par la famille de son choix, avec des poupées blanches, noires ou asiatiques, enfants, adultes et seniors.

Vive le jeu libre ! 

Les personnages, non articulés au niveau des bras et jambes, sont placés en haut à droite de l’écran : l’enfant fait glisser ceux qu’il souhaite dans la pièce et commence à jouer.
Presque tout est possible : éteindre, allumer, préparer le petit dej dans la cuisine, faire du trampoline dehors, ramasser les légumes, prendre une douche, jouer avec des cubes, faire des bulles ou encore se déguiser.

Les enfants peuvent y passer du temps … beaucoup de temps !
Ils sont fascinés par cette appli car elle est, contrairement à de nombreuses autres, un simple support à leur jeu. Rien ne leur est dicté, ils  s’en emparent à leur guise, comme ils le font avec leurs maisons et figurines réelles.

Les atouts du numérique

Alors pourquoi leur proposer la version digitale diront les détracteurs des applis jeunesse ?
Ce qui est très intéressant c’est le côté réel de l’expérimentation, apporté par le tactile et la sonorisation : le jeune enfant met en route la machine à laver le linge, choisit sa musique préférée, fait faire des bulles de savon aux enfants ou arrose les plantes.

Une petite vie en bocal

Très vite vous verrez que, comme dans la vraie vie, le bazar va s’installer !
Si on a placé une brosse à dent ou un ballon dans la main d’un personnage et qu’il de pièce, il garde son objet avec lui.
Alors les maisons vont commencer à vivre comme des vraies ! A tel point que sur la page d’accueil, un bouton vous permet à chaque réouverture de ranger votre maison, pour replacer les objets dans les bonnes pièces.

Conçue pour les plus jeunes, à partir de 2/3 ans, My PlayHome plaira aussi aux plus grands, filles et garçons bien sûr : ils prendront plaisir à manipuler cette petite vie en bocal.

PS : l’éditeur a ensuite publié une seconde application dans la même veine, My Play Home Stores. Puis une troisième, particulièrement réussie, My PlayHome School.