Blog - A la une
Ma petite fabrique à histoires Autrement E-toiles éditions La Souris Grise iPhone iPad application tablette Enfant 4

Ma petite fabrique à histoires : une baguette magique poétique

Dernière remise à jour : 13/09/2013
 
Résumé pour les pressés :
Cette application de textes combinatoires peut sembler plutôt austère. Elle cache bien son jeu : la mosaïque de mots qu’elle propose est presque jubilatoire. Simple en apparence, elle provoquera chez les enfants des réactions en chaîne. Voici une belle initiation à la force et à l’importance du mot, du texte, du lire.
Age idéal : 3/8 ans. Support : iPhone iPad et Android. Prix : 3,59€. 
A télécharger ici sur l’Apple Store.
A télécharger là sur le Google Play.

 

4 bandes de couleurs

 

Quand on ouvre Ma petite fabrique  à histoires, on peut être dérouté. Rien de bien spectaculaire : quatre bandes de couleurs tranchées contiennent chacune quelques mots qui composent ainsi de bas en haut une phrase, plus ou moins étrange. Quand on fait glisser les bandes, toujours de bas en haut, d’autres mots s’affichent et recomposent ensemble une phrase. Voici de nouveau de la poésie combinatoire se dit-on, une suite logique pour l’éditeur e-Toiles, repéré dans les mondes du livre par sa très belle application Dans mon rêve et qui signe ici une co-édition avec les éditions Autrement.

Car cette appli est une adaptation numérique d’un album éponyme de Bruno Gibert. Les connaisseurs de l’album papier ne seront pas étonnés : les bandelettes numériques remplacent les bandelettes de papier certes mais le principe reste le même – avec le choix de la langue, en français ou en anglais. L’appli par ailleurs est simplissime car la sonorisation est réduite : le texte n’est pas lu par une voix, il est juste mis en son, par des bruitages choisis avec soin que l’on écoute tout en regardant une ligne de son traverser l’écran.

 

Fascinante simplicité

Pourquoi donc cette application qui semble, au premier abord, manquer d’allant numérique, est-elle aussi fascinante ? Sa simplicité et sa facilité d’utilisation la rende un peu magique : vos enfants auront très envie de faire disparaître et apparaître un nouveau texte, même sans savoir le lire. D’autant que vous allez ajouter avec eux – ce qui est possible une fois pour chaque bande – vos mots à vous : le prénom de votre enfant qui se glisse dans les textes, c’est si simple comme idée numérique, mais c’est toujours étonnant. N’hésitez surtout pas à utiliser cette application avec les plus jeunes : vous serez étonnés de leurs réactions.

D’autant qu’en secouant la tablette, tout bouge et une nouvelle phrase aléatoire s’affiche, comme une machine à sous textuels. Les enfants en redemandent, rient, s’approchent de ces mots qui bruissent et s’envolent :

– Lis moi, lis moi.  Qu’est-ce qu’il dit ?
– Au fond de la mer, le monstre gentil fait disparaître une étoile.
Mais il dit n’importe quoi !
– Sur la lune, un papillon renifle le rayon jambon.
–  Ça aime le jambon les papillons ? Donne moi vite la tablette, je veux retrouver mon nom !

 

Bécoter le ciel

Cette appli démocratise la poésie : son manque d’illustrations oblige à la concentration sur les mots seuls, mis fortement en valeur par les grandes bandes de couleurs.

Voilà avant tout une oeuvre d’auteur, que le numérique orchestre avec brio.

La simplicité, on le sait, est si complexe à atteindre. Et si rarement atteinte.

Sous la terre, un papillon bécote le ciel. On le suit ?

 

 

 

 

 Vidéo réaliseé par l’éditeur

Ma petite fabrique à histoires

6 réponses

Les commentaires sont fermés.