Blog - A la une
Alabama Blues

Alabama Blues : un roman papier et musical, de QR codes augmenté

 
Dernière mise à jour : juillet 2014
Résumé pour les pressés :
Un livre papier peut-il être musical ? Oui, grâce à des QR codes insérés dans la marge qui renvoient vers une bande -son. Voici la proposition d’Alabama Blues, un roman destiné aux plus de 10 ans, dans lequel un jeune garçon va découvrir le jazz, ressentir ses premiers émois, apaiser un conflit familial et s’ouvrir à un autre monde.
La plume de Maryvonne Rippert nous embarque dans cette aventure et la musique des Chics Types lui donne corps. Une autre expérience de lecture semi numérique.
Prix : de l’ordre de 14€. Vous trouvez ce livre par exemple sur le site d’Amazon mais aussi dans toutes les bonnes librairies. 
Pour lire les QR codes, il faut télécharger une application gratuite, comme celle de CityQR par exemple pour Apple ou Android.

 

Portable en poche

Je me souviens d’une conférence, donnée il y a environ six mois pendant laquelle une bibliothécaire m’a interpellé : et le QR code dans les livres, vous en pensez quoi ? Pour être honnête – et je l’ai été bien sûr ;-) –  je n’en pensais pas grand chose : l’idée me semblait d’emblée inadaptée aux moins de 12 ans.

Après réflexion, quand on sait que les enfants sont équipés de téléphones portables de plus en plus jeunes, que l’âge moyen acceptable selon les Français pour équiper leurs enfants de mobiles est de 11 ans, et que l’on constate que dès 8/9 ans des enfants ont des smartphones dans leurs poches, il fallait peut-être reconsidérer la question.

 

Le musicien de la place de Paris

Alabama Blues m’a permis de le faire. Ce livre, papier donc, est un roman à partir de 10 ans. C’est l’histoire d’un enfant, pré-adolescent, mal dans ses baskets, ballotté de sentiments contradictoires, qui rencontre chaque jour, sur une place lyonnaise, un vieil homme,  joueur de jazz qu’il n’ose pas aborder.

« Même quand il n’en joue pas, le SDF taquine les clés de son instrument brillant comme un soleil. Il souffle un peu dans l’embouchure sans produire de sons et mime une mélodie qu’il est le seul à entendre. Quand enfin il se lance, les modulations de cuivre s’élèvent tel un ruban étincelant qui s’enroule et va caresser l’or du clocher moche de la place de Paris. »  Et voici ce qu’il joue :

 

Car pour écouter l’ambiance du livre, il suffit de scanner avec son smartphone ou sa tablette * le QR code inséré en bas de page. On accède ainsi en ligne à la bande son, réalisée par le groupe des Chics Types, un vrai groupe donc, que l’on retrouve d’ailleurs au premier plan dans l’histoire.
C’est là où la réalité et fiction s’entremêle :  le jeune garçon va poursuivre sa découverte du jazz en rencontrant ce groupe, les Chics types donc, qui l’entraînent dans leur univers joyeux.  Et ces Chics Types existent réellement et ont sorti un album qui s’appelle… Alabama Blues.

 

D’abord un roman

Avant toute chose, avec ou sans QR code, le livre mérite que l’on s’y arrête. Un amour y naît entre deux ados, une aventure intrigante soutient l’histoire, le jeune héros s’ouvre à d’autres cultures et modes de pensée : voici un bel ouvrage, écrit avec soin et rempli d’émotions.

Mais j’ai aussi beaucoup apprécié l’aller retour musical, je trouve la formule malicieuse et intelligente. Je jubilais de scanner le QR code pour écouter le son tout en poursuivant la lecture : j’avais l’impression d’être complice du livre.
Cependant, le nombre de QR codes, au début du livre, est bien trop important  : on ressent une une certaine frustration car il faut  arrêter la lecture pour écouter le morceau ou bien couper la musique pour entendre un extrait de l’autre.  Il aurait fallu que le placement des morceaux corresponde à un rythme moyen de lecture et ne gêne pas l’avancement du lecteur dans l’histoire. Si lire en écoutant de la musique vous paraît aberrant, observez quelques minutes comment les ados sont capables de discuter par skype, tout en envoyant des SMS et en faisant leurs devoirs…

 

A l’aventure !

Une fois le livre terminé, à quoi m’a mené cette aventure texto-musicale ? Tout d’abord, je suis allée réécouter l’album des Chics types que j’ai apprécié parce qu’il correspondait à l’histoire que je venais de terminer : est-ce la teneur du livre ou mon exigence personnelle qui explique ce jugement mais je l’ai perçu comme un album de copains, que je réentendrai avec plaisir surtout pour revivre le moment de lecture.

Ensuite, j’aurais bien aimé réitérer aussitôt l’expérience. Alors, utilisée avec parcimonie et intelligence l’insertion de QR codes peut être une bonne idée pour les pré-ados. Pour la musique mais aussi des ajouts sur les personnages par exemple. Editeurs numériques de livres Jeunesse,  puisque vous disposez déjà des sons et des voix, pourquoi ne publiez-vous pas des livres papier, avec QR codes, qui renverraient vers la voix de vos personnages par exemple ? Hum, il y en a des choses à inventer.

 

Alabama Blues

2 réponses

Les commentaires sont fermés.