La pluie à midi

La pluie à midi

  • Type d’appli

    Jeu et promenade

  • Age idéal

     2/6 ans  [l’application peut aussi séduire les adultes amoureux de poésie graphique et sonore]

‎la Pluie à Midi
Prix: 1,99 €
Rain at Noon
Prix: €2.29
  • Educatif

    ★★☆☆☆

  • Amusement

    ★★★★☆

  • Graphisme, son et animation

    ★★★★★

  • Sécurité

    ★★★★★

  • Ergonomie

    ★★★☆☆

  • Originalité

    ★★★★★

Un océan secret se cache dans vos tablettes

  • Auteur·e de l’article

    Laure Deschamps

Les petits poissons, dans l’eau, nagent-ils vraiment aussi bien que les gros ? La pluie à midi nous en donne la preuve. Cette application, associée à un livre du même nom, propose une promenade dans un océan coloré, imaginé par Julie Stephen Chheng. Le livre et l’application peuvent être consultés et joués indépendamment l’un de l’autre même si des ponts existent entre les deux aventures.

Joe le rêveur

Le livre raconte l’histoire de Joe, un jeune poisson rouge qui rêve de devenir requin. Doté d’un aileron de pacotille, Joe atteint son objectif et nage parmi les squales. Hélas, le bonheur s’avère de courte durée ! Une violente tempête sépare Joe et de son aileron et de ses amis. Alors Joe part à leur recherche. Il fera d’étonnantes rencontres, comme un aileron-rectangle qui, une fois le rabat de page tourné, se révélera bateau coulé ou encore un un aileron-tuyau, en réalité sous-marin en vadrouille. Au final, Joe retrouvera ses amis grâce à une baleine maladroite. Et comprendra que l’aileron ne fait ni la force ni le courage.

Des vagues sur l’écran

Dans l’application du même nom, l’aventure se poursuit et se complète – jusqu’à ce que Joe retrouve son aileron.Une fois La pluie à midi ouverte, des vagues parcourent l’écran et on y voit, comme si l’on observait un trou d’eau sur la plage, des poissons de toutes sortes le traverser. Des poissons bleutés ou rayés, des évanescents et des étonnants, des électriques et des énigmatiques, des poissons chats ou plats : tous y nagent avec aisance.
En touchant l’écran, le joueur crée des ronds dans l’eau et guide vers lui un petit poisson …  rouge. Joe bien sûr que l’on retrouve au départ sans son aileron et qui, comme dans le livre, le cherche. Tandis que le clapotis de la mer et le chuintement  du vent sur l’eau résonnent à l’oreille, les poissons touchés du doigt viennent remplir une collection, composée au final de 44 specimens.

Planches naturalistes

La promenade se renouvelle sans cesse car les types de poissons changent selon l’environnement météo. S’il fait jour ou nuit, s’il neige, s’il pleut, si l’orage gronde ou si le le soleil darde, l’ambiance visuelle et sonore évolue.
D’ailleurs spontanément, si votre tablette est connectée, le premier univers qui s’affichera correspondra à votre météo extérieure. Le joueur pourra cependant bien sûr découvrir les autres, en passant par quatre mini jeux qui se cachent dans l’eau et les rochers. Il faudra libérer des poissons de filets, faire évoluer un train sous-marin, recueillir des fleurs pour une grande pieuvre et reconstituer un scaphandrier perdu dans les coraux. Ces mini-jeux font le lien entre le livre papier et l’application :  l’ouvrage papier contient en effet des ailerons pré-découpés à poser sur la tablette pour jouer. Ils ne sont pas indispensables mais rajoutent une petite touche magique à l’expérience.

Voici une vidéo de l’éditeur pour vous donner une idée globale de l’expérience livre et application :